Livraison en 48 Heures

Wearing a mask, the new normality ?

Le port d'un masque, la nouvelle normalité ?

Que signifie pour vous cette nouvelle normalité ? 

Ce qui semblait être un problème propre à la Chine est devenu tout à coup une crise sanitaire mondiale. Cependant, et bien que beaucoup soient tentés de le penser, le problème est toujours bien présent et à tout moment, il pourrait y avoir une nouvelle épidémie qui obligerait les pays à revenir au point de départ.

Actuellement, les pays sont confrontés à la propagation du virus, mais la réalité et les conséquences mondiales sont évidentes : grave crise économique, augmentation du chômage et faillites d'entreprises. En outre, après des mois difficiles de confinement et de mesures strictes, les citoyens commencent à ressentir un besoin de normalité : les personnes, à socialiser et les entreprises, à reprendre leurs activités.

Les données de l'OMS ne laissent aucun doute sur le fait que le port du masque facial devrait être fortement recommandé, voire obligatoire, pour aider à contenir la propagation du virus et à mener une nouvelle « vie normale ». Dans de nombreux pays comme l'Espagne et à présent la Belgique, c'est déjà le prix à payer pour pouvoir entrer dans les espaces publics. D'autres pays continuent cependant à prôner des mesures plus souples.

Quoi qu’en dise la science, la réalité est que le port de masques fait la différence. C’est notre meilleure arme : se protéger et protéger les autres. C'est la nouvelle norme, notre normalité actuelle pour effectuer nos activités du quotidien et nos routines, comme simplement se rendre au supermarché. Néanmoins, il est peu probable que d'autres habitudes, telles que la poignée de main, soient pratiquées de sitôt. Par conséquent, la normalisation de ces comportements, y compris le port d'un masque et d'autres précautions sanitaires, est nécessaire. Cette normalisation augmenterait probablement avec le temps, en particulier si nous devions malheureusement faire face à une deuxième vague.

Nous pouvons et devons maintenant les considérer comme courant. Certaines personnes appellent déjà cette période « l'âge du masque » pour les futurs historiens. Cependant, si nous regardons derrière nous, pour les Asiatiques, cet usage est loin d'être nouveau.

Alors pourquoi la tendance au port des masques a-t-elle été principalement limitée aux pays asiatiques ?

Les Asiatiques, en particulier au Japon et en Chine, portent des masques depuis les années 50 pour un certain nombre de raisons environnementales et culturelles, et donc des raisons non chirurgicales. Au Japon, par exemple, ils portent des masques lorsqu'ils se sentent malades par courtoisie et pour éviter que les éternuements ne se posent sur d'autres personnes. En Chine, suivant la médecine traditionnelle chinoise, le port de masques est utilisé pour préserver une respiration saine en signe de bonne santé. Les motards philippins, quant à eux, portent des masques pour éviter les gaz d'échappement des voitures dans la circulation dense.

Les masques sont devenus si populaires qu'ils sont maintenant fabriqués comme un accessoire de mode, sans fonction de protection. De la même manière que nous n'aimons pas acheter la même chemise que tout le monde, les masques « tendance » sont apparus dans une gamme infinie de possibilités : couleurs, imprimés, fleurs, et même personnalisés. Dans ce contexte, le plus intelligent et raisonnable, selon les experts, serait de continuer à utiliser des masques chirurgicaux ou des masques communautaires réutilisables (masques de confort).

On se demande quand le Coronavirus va disparaître ?

On se demande quand le virus disparaîtra ? Y aura-t-il une deuxième vague ? Vous n'êtes pas seul. C'est le grand point d'interrogation qui envahit nos esprits. À mesure que les pays et les activités rouvriront, nous connaîtrons probablement de nouvelles vagues de transmission virale, ce qui pourrait entraîner une nouvelle augmentation du nombre de contagions. Rien n'est encore certain, mais il semble que tant qu'un vaccin ne sera pas largement disponible et accessible, les mesures sanitaires, y compris le port de masques, l'hygiène des mains et la distanciation sociale, devront encore être strictement suivies.

Ces précautions permettent de retrouver progressivement une certaine normalité, comme se retrouver en famille ou entre amis, retourner au travail ou voyager, et c'est maintenant à nous qu'il incombe d'éviter un nouveau confinement.

Néanmoins, il est vrai que nos vies ne seront plus jamais pareilles tant que le virus restera, d'une manière ou d'une autre, obstinément présent dans nos esprits, et ce malgré le respect de toutes les précautions sanitaires. Ce contexte particulier a entraîné l'adoption d'habitudes comme le port de masques dans notre vie quotidienne. Loin d'être oubliés, ils sont notre “nouvelle normalité.”

French
French