Livraison en 48 Heures

What does WHO say about face masks ?

Que dit l'OMS sur le port du masque?

L'utilisation de masques pour prévenir la transmission du COVID-19 soulève de nombreuses questions, et de nombreux pays recommandent à leurs populations de les porter.
Le port d'un masque peut limiter la propagation de certaines maladies respiratoires virales, dont le COVID-19.

Cependant, les masques seuls ne fournissent pas un niveau de protection suffisante. D'autres mesures telles que le respect de la distance sociale et l'hygiène des mains doivent être adoptées.

Pour les pays qui envisagent d'utiliser des masques, l'OMS conseille aux décideurs d'appliquer une approche fondée sur le risque et d'envisager les éléments suivants :

But de l'utilisation du masque :

Si l'intention est d'empêcher le porteur de transmettre l'infection à d'autres personnes (c'est-à-dire contrôle de la source) ou de protéger le porteur de l'infection (c'est-à-dire prévention).

Risque d'exposition au COVID-19 :

  • En raison de l'épidémiologie/du niveau de la population : s'il y a une forte transmission communautaire et que d'autres mesures telles que la recherche des contacts ou les tests ne sont pas possibles.
  • En fonction de la profession : par exemple, personnes travaillant en contact étroit avec le public (par exemple, agent de santé communautaire, caissier).

Vulnérabilité du porteur de masque / de la population :

Si l'approvisionnement est suffisant, les masques peuvent être utilisés par des personnes souffrant de maladies cardiovasculaires ou de diabète, par des personnes âgées et par des patients immunodéprimés.


Environnement dans lequel vit la population :

Environnements à forte densité de population (par exemple, camps de réfugiés, conditions de vie exiguës) et environnements dans lesquels les individus ne peuvent pas maintenir une distance de sécurité (par exemple, bus bondés ou autres moyens de transport).


Faisabilité :

Disponibilité et coût des masques, accès à l'eau propre pour le lavage des masques en tissu et capacité des porteurs de masques à tolérer les effets secondaires du port d'un masque.

Type de masque :

Masques médicaux par rapport aux masques non médicaux (priorité aux masques médicaux pour les prestataires de soins de santé ; personnes symptomatiques et leurs soignants).

Outre ces facteurs, les avantages potentiels de l'utilisation d'un masque par les personnes en bonne santé au sein de la communauté comprennent le risque potentiel d'exposition d'une personne infectée pendant la période "pré-symptomatique" ou si une personne infectée est asymptomatique. Il existe des risques et des inconvénients potentiels qui doivent être pris en compte dans tout processus de décision sur l'utilisation des masques :

Les masques en tissu peuvent augmenter le risque d'infection par le COVID-19 si le masque est contaminé par des mains sales et est fréquemment touché, ou s'il est placé sur d'autres parties du visage ou de la tête puis repositionné sur la bouche et le nez. Selon le type de masque utilisé, des difficultés respiratoires et une dégradation de la peau du visage peuvent apparaitre. Ils peuvent également rendre plus difficile la communication claire et être inconfortables à porter.
Il est possible que
le port d' un masque crée un faux sentiment de sécurité pour le porteur, ce qui entraîne une diminution du recours au des mesures préventives telles que la distanciation sociale et l'hygiène des mains.

Quels types de masques sont utilisés pour empêcher la propagation du COVID-19 ?


Ces masques sont fabriqués à partir d'un minimum de trois couches de matériaux synthétiques intissés, et configurés de manière à ce que des couches filtrantes soient prises en sandwich au milieu. Ils sont disponibles en différentes épaisseurs, ont différents niveaux de résistance aux fluides et deux niveaux de filtration. Ces masques réduisent le transfert de salive ou de gouttelettes respiratoires du porteur vers les autres et vers l'environnement. Ils réduisent également la probabilité que des gouttelettes infectieuses provenant d'autres personnes atteignent la bouche et le nez du porteur du masque.

Efficacité de la filtration des masques et matériaux

FFP3 : 99,9%
FFP2 : 99%
N95 : 98%
Nos masques (Masks for Belgium) : 95% 

Masques en tissu : 70%

French
French